Rappel des consignes

Alors que nous sommes rentrés depuis déjà quelques temps dans la saison cyclonique et qu’actuellement le bassin atlantique est tranquille depuis la petite frayeur Beryl, il n’est jamais vain de faire un rappel des règles en vigueur.

Nous savons que vous êtes pour la plupart des guerriers aguerris depuis le passage dévastateur d’Irma et ses frères et soeurs en septembre 2018, mais pour tous les nouveaux, pour ceux qui n’ont pas tout noté, qui auraient peur d’oublier, ceux qui veulent se mettre à jour, … nous vous proposons un petit guide de milieu de saison (avec check-list découpable en milieu de magazine). On espère que cela vous sera utile pour la suite.

Ce qui rend le cyclone dangereux c’est sa puissance dévastatrice, ses vents violents. C’est un événement majeur dont, pour nous être humain, la seule solution est la protection. On doit le vivre de manière passive en attendant que cela passe. C’est pour cela qu’il faut se préparer au maximum en amont, pour limiter le coût humain et économique. A chacun d’appliquer des normes anti-cyclones quand il construit son bien, d’utiliser des matériaux adaptés et d’adopter les bons comportements quand le phénomène est à la porte.

Justement quand celui-ci est en approche ou en formation, il faut rester à l’écoute de Météo France ou tout autre site spécialisé dans les données cycloniques, comme le NOAA (www.nhc.noaa.gov). Au cours de ces dernières années, les modèles développés par Météo France annoncent des phénomènes plus violents et destructeurs du fait du changement climatique, point positif : ils ne seront pas plus nombreux.

En cas de développement d’un système, restez à l’écoute et adoptez les mesures prévues par les autorités. Nous vous parlons bien évidemment ici des précautions allant du vert au gris. Rappel :

CONDUITE À TENIR AU DÉCLENCHEMENT DE L’ALERTE ORANGE ÎLES DU NORD.

Prévoir :

– Un éclairage de secours (lampes à pétrole – lampes de poche et batteries de rechange). La prudence est conseillée quant à l’utilisation de camping gaz d’éclairage en milieu fermé.

– Des réserves de conserves, lait, eau minérale, aliments pour bébé…

– Une pharmacie de bord.

– Le matériel indispensable (marteau, clous, tringles de bois…).

Entreprendre de :

– Consolider les fenêtres et les portes.

– Renforcer les crochets, à défaut, clouer contre les volets une ou deux tringles de bois à l’extérieur.

Si le bâtiment possède des baies vitrées, la meilleure protection consiste à fixer un panneau de contreplaqué à l’extérieur afin d’éviter leur bris dûs à des projections.

– Démonter les antennes de télévision.

L’ALERTE ROUGE ÎLES DU NORD

L’Alerte Rouge Îles du Nord est déclenchée par le préfet délégué quelques heures avant le passage du cyclone : « Se préparer à s’enfermer chez soi »

Les informations sont diffusées par le biais de la radio.

Pour les établissements hôteliers, maisons meublées et particuliers :

Si votre logement présente des risques pour vous abriter du phénomène, contactez le P.C. au 05 90 29 70 66 ou au 05 90 87 99 99 afin de pouvoir rejoindre un abri sûr, retenu par la collectivité. Un responsable vous donnera les directives.

L’ALERTE VIOLETTE ÎLES DU NORD

(phase de confinement) « Le phénomène cyclone se fait déjà ressentir et confirme sa trajectoire. Il touchera dans les deux heures qui suivent Saint-Barth et Saint Martin ».

Pendant le cyclone :

– Rester à l’écoute de la radio à l’aide d’un récepteur à piles.

– Ne pas quitter son abri avant la levée d’alerte.

– Surveiller sans cesse la résistance au vent des portes et des fenêtres.

– Être en mesure de consolider les portes intérieures de la maison.

Il peut y avoir durant le cyclone une période d’accalmie dénommée « l’oeil du cyclone », elle est suivie dans un délai indéterminé d’un redoublement de l’intensité des vents.

Redoubler de vigilance si le cyclone a lieu la nuit.

L’ALERTE GRISE ÎLES DU NORD

(qui sera diffusée par la radio) Des mesures collectives ponctuelles adaptées à la situation du moment seront transmises par le Préfet délégué par diffusion radio.

– Signaler les blessés au Poste de Commandement par tout moyen et leur venir en aide avec les équipes de secours. 3 postes de secours de secteur seront activés dès la phase des secours :

– 1 à Lorient, rez-de-chaussée de l’école Saint-Joseph (indiqué par panneau).

– 1 à Colombier, rez-de-chaussée de l’ancienne école Alcide TERAC.

– 1 à Gustavia, au dispensaire.

Le poste de secours avancé de la caserne des pompiers à Saint-Jean et l’hôpital de Gustavia restent opérationnels durant toutes les phases de l’alerte.

Des responsables de quartiers sont désignés et vous pouvez les contacter en vue d’alerter les services compétents, ou pour vous apporter toutes informations utiles.

Nous rappelons cependant que rien ne sert de paniquer et plus vous anticiperez et plus vous serez serein face au phénomène. En espérant que cette année, éole soit clément.
Retrouvez de plus  la check-list en page 7 et 8, à découper et laisser avec votre kit de survie ou à accrocher sur votre frigo.

Sources : tibleu.com / sxmcyclone.com/ forcesarmeesantilles.o.f.f.unblog.fr / guadeloupe.pref.gouv.fr / Collectivité de Saint-Barth

Partagez sur :

FacebookTwitterGoogle