Petite morceau de la France dans les Caraïbes, St-Barth est île avec un relief tourmenté et dépourvue de source d’eau potable. Son charme aux multiples facettes demande un peu de temps pour en faire le tour complet. Pour réussir complètement sa visite quelques conseils pratiques.

Langues

La langue officielle de Saint-Barthélemy est le français. L’anglais y est également parlé pour faciliter les échanges touristiques. Les langues traditionnelles sont toujours très usitées, le patois plus couramment entendu dans la partie « sous le vent » et le créole dans la partie « au vent » de l’île. Ces dialectes varient, tout comme l’accent, selon les quartiers. La période suédoise qui a duré presque qu’un siècle n’a pas laissé de trace au plan linguistique.

€ Monnaie

Depuis 2002 Saint-Barthélemy a adopté l’Euro comme le reste de l’Union européenne. Le dollar américain est très largement accepté. Les cartes de paiement international sont largement acceptées.

Électricité

Sur Saint-Barthélemy, le voltage est de 220 volts et la fréquence de 60 Hz, contre 220V-50 Hz en France métropolitaine et 110V-60 Hz aux États-Unis. La plupart des hôtels et villas disposent de transformateurs 220V–110V.

 

Eau Potable

Saint-Barthélemy est une île sèche, sans aucune source naturelle d’eau potable. L’eau courante de l’île provient de la désalinisation de l’eau de mer. Lors de ce processus qui consiste à séparer le sel de l’eau de mer par évaporation, l’eau perd également l’ensemble de ses minéraux, ce qui la rend impropre à la consommation humaine. Elle est donc reminéralisée avant d’être transférée dans un grand réservoir en altitude, et redistribuée aux consommateurs par gravité.

La toute première usine de dessalement d’eau de mer est apparue sur l’île en 1972. Elle pouvait produire à l’époque jusqu’à 50 litres par jour. Depuis, l’île s’est considérablement développée et la demande en eau a augmenté parallèlement. En 2009, la production était de 4 300 m3/jour, cependant l’eau reste un bien précieux à consommer de faon responsable, sans gaspillage inutile et avec modération. Dans le passé l’eau de pluie approvisionnait autrefois des citernes publiques que l’on peut encore observer dans certains quartiers. Cette collecte de l’eau de pluie reste très largement mise en œuvre dans les habitations mêmes récentes. Ces citernes privées, généralement disposées dans les fondations des maisons, fournissent une grande partie de la consommation des habitants.

 

Téléphone

Pour appeler Saint-Barthélemy :

  • depuis la France : les dix chiffres du correspondant
  • depuis le reste du monde : 00 + 590 + les dix chiffres du correspondant

Pour appeler depuis Saint-Barthélemy :

  • France : le numéro à dix chiffres du correspondant
  • États-Unis : 001 + le numéro du correspondant
  • Europe : 00 + code pays + le numéro du correspondant
  • Sint-Maarten : 001 + 721 + le numéro du correspondant

 

Internet / Wifi

La plupart des restaurants mettent une borne wifi à la disposition de leur clientèle. La Capitainerie aussi propose sa borne wifi privée à tous les passagers de bateaux ancrés dans la rade de Gustavia.

 

Heure locale

Saint-Barthélemy est dans le fuseau horaire de la Caraïbe : UTC/GMT -4h

  • la France métropolitaine : – 6h en été ; -5h en hiver
  • l’Amérique (Atlantic Standard Time) : + 1h
  • le Japon : – 13h
  • l’Australie : – 14h
  • l’Afrique : – 5h
  • la Russie : – 8h

 

Soleil & santé

Venir à Saint-Barthélemy déclenche toujours cette excitation singulière que procure la destination « Caraïbes » et sa promesse de vivre toute l’année sous le soleil.
Pour en profiter, quelques précautions sont à respecter :

  • Porter des vêtements légers ;
  • Avoir sur soi une crème solaire (indice 40 et+) ;
  • Porter un chapeau ou une casquette, et des lunettes de soleil pour les plus sensibles et les plus petits ;
  • Penser à s’hydrater régulièrement, pour permettre au corps de mieux supporter la chaleur ;
  • Garder toujours sur soi une bouteille d’eau, surtout accompagnés d’enfants qui ont tendance à se déshydrater plus vite que les adultes ;
  • Pour une journée à la plage, penser à se munir d’un parasol car le soleil peut être très fort en milieu de journée, et un simple chapeau ne suffit pas à se protéger ;
  • En début d’après-midi, choisir une zone de la plage à l’ombre ;
  • Concernant les moustiques et selon les mises en garde ponctuelles des autorités locales il conviendra de veiller à se protéger avec les répulsifs appropriés.
  • La couverture médicale de l’île est moderne et efficace avec un réseau de professionnels de santé efficace (médecins, pharmacies,).

Partagez sur :

FacebookTwitterGoogle